BIO & CONTACT

Né à Vernon, en bord de Seine à quelques kilomètres des jardins de Claude Monet, Christophe Barcella grandit au sein d’une famille ouvrière aux racines multiculturelles complexes issue de migrations plus ou moins anciennes qui lui insufflera le goût de la recherche des origines et des voyages. Vers l’âge de huit ans, ses parents lui offrent les deux tomes illustrés du Larousse des noms communs et des noms propres, ouvrages qu’il feuillette inlassablement dans le secret de sa chambre. Fasciné par les cartes des continents, des pays ainsi que par les monuments et les personnages historiques, Christophe dessine alors inlassablement, notamment des cartes de villes et d’îles imaginaires. D’un format d’abord limité à une feuille de carnet, le tracé cartographique va peu à peu s’étendre jusqu’à atteindre des surfaces couvrant 2 à 3 mètres carrés. Puis, ces cartes ont pris de l’expansion dans l’espace et le temps. Cette entreprise est méthodiquement conduite et systématiquement tous les jours depuis cette période.

1991. Déménagement à Lyon après des études en biologie. Christophe se consacre davantage à la peinture en créant des plans-reliefs picturaux. Panoramas urbains se segmentent alors en autant de mosaïques révélatrices du multiculturalisme lyonnais et de la topographie locale sophistiquée.

1995. Installation à Montréal au Québec. Des œuvres figuratives axées sur les détails et les microcosmes, il passe à une peinture plus abstraite et automatiste. Ses travaux sont influencés par une recherche cartographique sur les traces, signes, reliques et mémoires. Conscient que l’art peut être un médiateur social et un outil de développement personnel puissant, il encourage l’émergence d’une démarche créatrice en arts plastiques dans un atelier qu’il co-anime dès l’an 2000. Par ailleurs explorateur autodidacte de la conscience et du corps humains, Christophe repousse les frontières des territoires inconnus (astrologie humaniste, kabbale, etc.) et décide de poursuivre la découverte du mouvement authentique à travers des laboratoires d’improvisation en danse contemporaine, en théâtre et en littérature.

2012. Retour aux sources, en France. Depuis, Christophe partage sa vie entre recherche médicale et explorations artistiques sur les cartographies, entre campagne (Fontcouverte) et ville (Bordeaux), comme autant de vases communicants. Ses plans de villes utopiques qu’il ne cesse d’enrichir et de déployer, tout en racontant des mythes et des histoires pour le public, continuent d’habiter son imaginaire.

Expositions récentes autour des cartographies :

2015 : expo collective « Alaric Forever », Studio VIA, Fontcouverte 11

2017 : expo collective « De l’humaine condition », Médiathèque Lucie Aubrac, Ganges 34

2017 : expo collective « De l’humaine condition », Galerie Deleuze-Rochetin, Arpaillargues 30

2018 : expo collective « Le sentiment géographique », Studio VIA, Fontcouverte 11

2018 : expo collective des Artistes en campagne « (R)EVOLUTION(S) », Studio VIA, Fontcouverte 11

2019 : expo collective « Zoographie », Studio VIA, Fontcouverte 11

2019 : expo collective « Médiévismes », Grange cistercienne de Fontcalvy, Ouveillan 11

2020 : rencontre autour des cartes dans le cadre de l’exposition « De l’humaine condition », Centre d’art Jean-Prouvé, Issoire 63

2020 : expo personnelle « Voyaginations », Maison des Arts, Bages 11

Collections privées:

Collection d’Art Brut Alain Bouillet

Collection d’Art Brut abcd/Bruno Decharme

Atelier – Studio VIA (visites sur rendez-vous) – 12, rue de Fontcalel – 11700 Fontcouverte – studiovia@orange.fr